De l’Or en Savoie ?

Le 10 novembre, Marius Bonhomme, bien connu pour ses connaissances ornithologiques, est venu parler d’une autre de ses passions : l’orpaillage qu’il pratique en pays de Savoie. Un film du QUATRA a montré le matériel et la technique de recherche d’or alluvionnaire dans le Chéran et le Fier. Basée sur la densité très élevée de l’or (19,4) présent dans les sédiments moins denses (2-3 pour le sable, 5-6 pour le gravier), la technique vise à éliminer les plus gros éléments par le tamis, laver et rejeter les plus fins sur un « pan » rainuré pour ne conserver que les éléments les plus denses : clous, plombs de chasse et de pêche et, parfois, paillettes d’or… Ceci grâce à un coup de poignet permettant un lavage efficace, que les présents ont pu tester sur du matériel et des sédiments fournis par Marius.

Les nombreuses questions posées ont montré que le sujet passionnait l’auditoire, qu’il s’agisse de l’impact écologique (minime avec une pratique responsable), des rivières aurifères (nombreuses), de la pureté de l’or savoyard (exceptionnelle) ou du profit retiré (dérisoire financièrement mais valant surtout par les bons moments passés les pieds dans l’eau). Et chacun de repartir des paillettes (d’or bien sûr) plein les yeux…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.